Le vendredi 6 octobre 2017 l'Association Brest-Maroc entre 2 Rives (BM2R) a animé par l'intermédiaire de votre serviteur, Christian Potin, son 5ème café-débat anthropologique "Ici et là-bas" à la librairie DIALOGUES de Brest sur le thème :

<< Marocains à Brest, marocains de Brest - Diversité et marocanité composite >>

Le sujet a réuni une quarantaine de personnes, dont 6 (4 étudiantes et 2 hommes) "représentant" la communauté d'origine marocaine à Brest ...

Après une brève introduction, les débats, qui ont duré près d'une heure, ont témoigné de l'intérêt des brestois présents pour le sujet, mais aussi de la complexité et de la "géométrie variable" dans le temps et dans l'espace social de la question de l'identité culturelle à travers l'émigration, sur l'exemple de la marocanité. L'assistance a clairement exprimé un besoin objectif de mieux connaitre la richesse et la spécificité de l'histoire sociale, de la culture, des institutions et du patrimoine immatériel du peuple marocain dans son authenticité et sa diversité en devenir.

Ce, au-delà :

  • des images d'Epinal touristiques d'hier et d'aujourd'hui (certaines datées, héritées inconsciemment de l’époque coloniale) ;
  • des contre-images véhiculées parfois dans l'actualité internationale ;
  • et, de la discrétion de la communication de la diaspora marocaine à Brest, quelque peu dans le repli sur soi pour le vivre-ensemble brestois ...

En résumé introductif l'INSEE recensait à Brest au 1er janvier 2016  quelque 1081 "marocains" nés au Maroc, dont 43% de femmes, 35% d'actifs ayant un emploi, 20% de chômeurs, 33% d'ouvriers et employés, 15% de cadres et professions intermédiaires et intellectuelles supérieures.
777 personnes avaient la nationalité marocaine, sans recenser le nombre de "binationaux", ni le nombre de personnes nées en France dont la famille est d'origine marocaine.

En ce qui concerne le nombre d'étudiants marocains à Brest le nombre fourni par l'INSEE de quelque 136 est visiblement sous-estimé par rapport au fait de leur non résidence permanente sans doute? Un chiffre plus près de la réalité selon nos estimations personnelles serait plutôt de l'ordre de 300/400 ?  (A préciser au niveau du CMI de l'UBO).

Pour aller un peu plus loin, on  trouvera ci-après les liens des documents suivant:

  • une grille d'aide à la réflexion en commun distribuée lors du café-débat ;
  • un petit recueil d'articles documentaires en ligne intitulé "Quid de la marocanité ?"
  • un fichier excel (brut de commentaire) des dernières statistiques locales sur l'immigration à Brest fournies par l'INSEE au 1er janvier 2016, avec pour les "marocains" (de nationalité marocaine ou nés au Maroc) une première analyse structurelle selon le sexe, l'âge, l'activité et les CSP, avec amorce de comparaisons (surlignages) avec les autres pays et régions d'origine.

Bien "marocainement" votre, de ma rive à l'autre.

Christian POTIN
Président de l’association Brest-Maroc entre 2 Rives – BM2R
https://www.facebook.com/BM2R.brestmaroc?ref=hl

-----------------------------------------------------------

=> Liens des pièces jointes :

VALEURS_ET_CARACTERISTIQUES_DE_LA_MAROCANITE_A_TRAVERS_L

QUID_DE_LA_MAROCANITE

IMGB_Brest_INSEE

-------------------------------------------

Café Ici et là-bas_6 octobre_Vdef programme Dialogues